Dans les terroirs rocailleux, un peu partout en Europe et notamment en France, s’épanouit une petite plante discrète… C’est la Cymbalaire des Murs (Cymbalaria muralis) !

Il faut vraiment s’approcher des murs, vieux murets et bâtis en pierre pour remarquer sa présence, et même parfois son omniprésence tant elle aime à se ressemer facilement. On l’aperçoit déjà dès l’hiver, ses petites feuilles lobées et nervurées en éventail ornant les interstices entre les pierres…

          Son affection pour la pierre lui a donné un nom populaire évocateur : la « Ruine de Rome » ! Pourtant, elle n’est pas néfaste et ne constitue aucun danger pour les murs et murets, son système racinaire étant très superficiel, elle s’arrache très facilement ! C’est d’ailleurs cette aisance à développer de petites racines rapidement et à se contenter de très peu de sol qui lui permet de s’infiltrer entre les pierres, un habitat peu couru des végétaux d’habitude.

Du Printemps à l’Automne elle produit de petites fleurs dont la forme est typique des Labiacées, d’une couleur proche du mauve… En plus d’être jolie et originale, elle est utile : ses feuilles fraîches sont hémostatiques et la plante a été déjà utilisée autrefois contre le scorbut ou la gale !

Originaire d’Asie de l’Est et d’Europe du Sud, on la trouve aujourd’hui largement sur ces continents, et bien qu’elle ait une légère préférence pour le calcaire, elle supporte tous les sols et à peu près tous les climats !

          En bref, si vous cherchez une plante qui supporte le chaud, pousse aisément dans les murs et murets sans les détruire, et qui en plus offre de jolies fleurs et peut nous soigner, la Cymbalaire des Murs est faite pour vous !

There are no upcoming events.